Concours Théâtre

Le concours théâtre organisé par les Maisons de Jeunes à Kinshasa et à Goma. Les pièces avaient pour objectif d’aborder les thèmes de la démocratie et des droits de l’Homme.

Extrait de la pièce de théâtre Talent D’Achile 

Discours entre Eyenga (sœur d’Elenge, 23 ans, graduée en Sciences de l’information et de la communication; journaliste dans une radio communautaire) et Elenge (jeune citoyen de 22 ans)

Eyenga

Ce n’est pas en mettant tout sur le dos des autres que les choses se résolvent. Mais c’est au contraire quand chacun sait tirer sa part de responsabilité mon cher. Nous jeunes, nous avons un très grand rôle à jouer dans le développement de notre nation. Parce que nous avons en nous encore frais, le don de la volonté, la vigueur et l’aptitude à apprendre et à s’adapter à toutes circonstances. Nous avons entre nos mains, le sort de notre pays. Vouloir fuir puisque les élections approches, ce n‘est pas cela la solution. Ce n’est pas ce qui changera les choses.

Elenge

Alors, tu veux que je fasse quoi ?

Eyenga

Non, pas ce que je veux, mais ce que tu dois faire. Tu dois rester présent et actif. Ton pays a besoin de toi Elenge. Nous sommes son avenir, toi et moi. Dorénavant, ne te laisse plus distraire par les discours des politiciens, observe plutôt leurs actions. Si elles ne sont pas conformes, parles-en avec tes amis. Il est temps que nous jeunes nous soyons actifs et unis pour une cause commune.

Par Jocelyn Danga

 

 

 

Share This:

Concours de Dessin à Goma

Les dessins ci-dessous sont les finalistes de notre compétition à Goma.

thumbnail_1e Prix Goma par TSONGO Katsivake
1er Prix du concours de dessin à Goma
thumbnail_3e prix Goma
3ème Prix du concours de dessin à Goma

Share This:

1er Prix Concours de chant Kinshasa

Share This:

L’eau, l’un des chantiers inachevés du gouvernement

Les scientifiques disent que l’eau est indispensable à la vie, sans elle, il n’y aurait pas de vie ! Ainsi, la République démocratique du Congo fait partie des pays d’Afrique possédant les ressources hydrauliques les plus importantes.

Le président Joseph Kabila a déclaré que le volet « eau et électricité » faisait partie des grands axes des « cinq chantiers » de la République. Est-ce que la réalité sur terrain est-elle conforme aux déclarations ? 10 ans après, pouvons-nous dire que la situation s’est améliorée ? La gestion de cette ressource non renouvelable est confiée à la Régie de distribution d’eau (la REGIDESO). Cette société a pour mission de garantir l’accès à l’eau potable à tout Congolais. Malheureusement, l’accès à l’eau demeure un problème majeur en RDC.

Quand les femmes deviennent les proies des « kuluna »

À Kinshasa en particulier! Nous assistons dans nos communes et quartiers à une situation très alarmante. Dans la commune de Matete, l’eau ne coule presque plus des robinets. Pour les chanceux, ils ne voient les gouttes d’eau qu’aux heures tardives, entre 2 heures et 4 heures du matin… Cette situation met en danger les femmes et filles qui partent à la recherche de l’eau à de telles heures, car elles courent le risque d’être attaquées et violées par les « Kuluna » (nom donné aux jeunes délinquants qui menacent la population avec des machettes). Par moment, nous sommes contraints de nous laver avec de l’eau de la pluie, faute de mieux.

Qui pour nous aider…. ?

Il n’est pas nécessaire de faire de grandes études, ni d’avoir des données statistiques pour mesurer le degré de pénurie d’eau à Kinshasa. Il suffit de se mettre aux coins des rues pour observer les défilés de personnes, récipients dans la main ou sur la tête, qui sont à la recherche d’eau : enfants, adultes, vieillards, filles, garçons, femmes, hommes, etc. Face à cette situation, nous estimons que se taire est semblable à contribuer à ce malheur.

Quand est-ce que le gouvernement prendra conscience de nos pleurs et inquiétudes ? L’avenir nous le dira.

Par Dido SONGOLE

Share This:

Quand dame « Démocratie » écrit une lettre à son « Gouvernement »

Mon cher et beau Gouvernement

C’est moi, ta femme Démocratie. Tu sembles ne plus me connaître. A l’époque où tu me faisais la coure tu citais mon nom partout ! Démocratie par ci, Démocratie par là!  Ah le bon vieux temps! Depuis que nous nous sommes mariés, il y a de cela 11 ans, soit en 2006, j’éprouve à présent le besoin de t’écrire cette lettre, car les messages à ton sujet sont nombreux dans ma boîte aux lettres. Je constate que tu n’as pas de temps pour moi, occupé à te battre contre tes rivaux, ceux de la famille Activiste et Opposant.

Tiens ! En parlant de tes rivaux, j’aurais appris que tu as emprisonné certains membres de la famille Activiste. Je t’en prie mon cœur, libère-les, car ils ne sont pas mes amants, ils sont plutôt mes amis. Ils me protègent et me défendent. Quand je suis en grand danger, c’est eux qui prennent le volant de ma défense. Ils sont sur tous les fronts, des négociations pacifiques aux protestations publiques. Plusieurs d’entre eux y ont laissé de leur peau pour moi. Outre cela, alors qu’ils sacrifient leur vie pour ma défense tous les jours, toi tu passes ton temps à faire la cour à ta concubine, la demoiselle Dictature. Tu crois que je ne suis pas au courant ! Détrompe-toi et libère-les, car sans eux je n’existerais que de nom. Libère-les même en mon nom.

J’ai aussi appris que tu as engagé Pouvoir comme ton conseiller principal. Je te rassure mon ange, ce n’est pas un bon choix, c’est un flatteur. Il va te bercer les oreilles par des belles paroles, des éloges que tu ne mérites même pas, pourvu que tu restes près de lui longtemps. Pense au sort de tous ceux qui l’ont utilisé comme conseiller, pense à tes ancêtres, pense à tes voisins emprisonnés à La Haye, pense à notre avenir. Je suis sûre que c’est encore lui qui te conseille de courir derrière cette femme de joie, dont je t’ai parlé en haut, la demoiselle Dictature. Pour ton information, tous les gens qui sont sortis avec cette femme sont morts du Sida (Soulèvement inattendu désavouant les autorités).

Comme je t’aime vraiment de tout mon être, je vais te rendre un service énorme. Je t’enverrai dans un avenir proche ma tendre amie, dame Alternance, c’est une bonne conseillère très expérimentée. Pour preuve, récemment, elle a aidé ton cousin GoodLuck (celui qui se faisait tout le temps battre par Boko Haram) à sauver sa famille et aujourd’hui il est félicité de tous. J’espère que vous vous entendrez bien. Pends en considération mes conseils et tout ira bien pour nous et notre famille. Je t’aime.

Ta tendre épouse, Démocratie

Par Lemien SAKALUNGA

Share This: